Né en 1995, Théo Casciani écrit et travaille entre Bruxelles et Kyoto. Ses créations littéraires, de même que leurs

dérivations curatoriales et installatives souvent créées en duo avec Cléo Verstrepen, recourent à des recherches en sciences humaines et à des situations fictionnelles pour exposer le public à de nouvelles possibilités et ainsi opérer

un renversement du pouvoir des images aux puissances du regard. Diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris

et du Node Curatorial Center - Berlin, ses travaux textuels et plastiques ont été présentés dans le cadre de revues

ou représentations et montrées au cours d'expositions (La Capela / Paris, FORUM / Kyoto, FABRIQUE / Béziers,

Institut Français du Japon - Kansai / Kyoto, etc.). Il est actuellement membre de l'atelier des écritures

contemporaines de la Cambre, à Bruxelles.